Bernard Henri Pikkendorff et le Pape

Publié le par Pfiffer

C'est bon l'indépendance d'esprit.
C'est bon de suivre ses propres pas.
Un Pikkendorff de plus...
Et celui-là, il ne pourra pas dire qu'il ne savait pas à quoi il s'exposait en osant ça :
link
Qui mieux que BHL connaît notre monde du média, de l'instantané, de la conformité et de l'intelligence qui va avec ?
Les critiques vont arriver féroces, groupées, pinailleuses, faussement documentées par un google et deux Wiki.
Les Savonaroles, Torquemada et autres Saint Just d'un monde 2.0 sont déjà là.
BHL est leur prochaine proie.
Merci, Pikkendorff de la rive gauche.
Je continuerai donc à lire vos chroniques et éditoriaux si l'ostracisme qui va vous frapper n'est pas trop fort  :
Défendre le Pape ? Vous êtes devenu fou.
Vous savez pourtant que notre morale et notre histoire sont revenues au niveau zéro de l'apprentissage scolaire : bon/pas bon. Noir/blanc. Bien/mal.
En fait, une nouvelle religion simpliste sans théologien qui ne connaîtrait qu'un paradigme : Péché/Vertu.
Bernard Henri de Pikkendorff : vous serez donc condamné.
Votre billet est un péché. Repentez vous devant les clercs de la "pensance" actuelle (bien ou mal-pensance, c'est une pensance puissante et absurde... comme une foule) 
Défendre le Pape aujourd'hui ?
Vous voilà enfin et vraiment anti-clérical.
Merci.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article